Jean-François Diné... "Utopia"

>> Utopia

Construire l europe
Construire l'Europe fédérale

La construction de l'Europe fédérale est une fin et un moyen. La fédération européenne sera d'abord l'aboutissement d'un rêve de paix, concrétisé par l'union de tous les peuples d'Europe.

Elle sera aussi le moyen de faire de l'Europe une entité à part entière, capable d'avancer en son sein avec moins de difficultés, et d'agir avec efficacité au sein de la communauté internationale.

Le député européen doit devenir dans l'esprit des citoyens un représentant aussi légitime que leur député national. Pour cela nous souhaitons instaurer un double mode d'élection des députés européens. Après avoir défini des circonscriptions régionales au sein de chaque Etat, il serait procédé à une élection par liste à la proportionnelle. S'y ajouteront 10 % des députés élus sur une liste unique pour l'ensemble de l'Union européenne. Ce mode d'élection permettra à la fois de rapprocher les parlementaires européens des citoyens, de faire émerger une véritable opinion publique européenne et de rendre les débats pré-électoraux réellement européens. Le Parlement, chambre des peuples d'Europe, sera ainsi légitime à avoir la capacité pleine et entière de l'initiative des lois européennes.

Dans la perspective d'une fédération européenne, nous souhaitons transformer le fonctionnement et les compétences actuelles du Conseil. Nous souhaitons qu'il soit transformé en seul organe législatif, représentant les Etats de la fédération. Nous proposons qu'il devienne, à côté du Parlement, la deuxième chambre de l'Union européenne. Ressemblant en quelque sorte à un Sénat, il sera composé de représentants des Etats qui siègeront en permanence et seront nommés selon des procédures propres à chaque pays avec la garantie d'un participation étroite des Parlements nationaux et/ou des régions disposant de compétences législatives au plan national, ce qui est le cas dans certains pays. Cela garantira un fonctionnement libre de la Commission. Et cela permettra une participation effective et plus démocratique des Etats dans l'élaboration de la loi et dans le contrôle de la Commission.

Enfin, la Commission Européenne doit devenir un véritable gouvernement européen. Dans cette optique, le président de la commission devra être le chef de file de la coalition ayant gagné les élections européennes. Il sera alors seul responsable du nombre et du choix des commissaires, choisis parmi les parlementaires européens. Ce gouvernement européen devra être accepté par le Parlement.

L'Europe doit parler d'une seule voix, notamment en matière de politique étrangère. Elle doit adopter une position unique dans les négociations internationales, et donc avoir un représentant unique, membre de la Commission. Celui-ci exprimera la volonté des Etats membres, qui auront délibéré préalablement au sein du Parlement et du Conseil. Nous proposons de faire des affaires étrangères le domaine exclusif de l'Union. Parallèlement, nous sommes favorables à la création d'une armée européenne, capable d'intervenir rapidement pour des opérations de maintien de la paix dans le monde.

 

Article suivant
>> Les livres
>> Extraits
>> Et maintenant...
>> Rencontres Marines
>> Retour au site principal